Accord Netflix x Microsoft : un analyste évoque le rachat de la plateforme SVOD | Xbox One

Vous ne l’aviez peut-être pas raté dans le fil d’actualité tech : Microsoft vient d’annoncer une alliance stratégique avec Netflix pour développer un nouveau type d’abonnement grand public, incluant la publicité. La firme de Redmond chapeaute la plateforme qui diffusera ces futures annonces. Selon l’analyste Laura Martin, cet accord cacherait plutôt un rapprochement beaucoup plus ambitieux.

Reprise en vue ?

Article similaire :  NFT : Netflix lance sa collection Stanger Things

C’était le 13 juillet. Satya Nadella a indiqué sur son compte Twitter que Netflix avait choisi “Microsoft comme partenaire technologique commercial et publicitaire”. La plateforme de SVOD a réalisé cette fusion dans le but de développer une toute nouvelle interface permettant aux annonceurs de pouvoir s’immiscer au cœur du catalogue Netflix.

Derrière cette manœuvre, un constat : Netflix peine à fidéliser ses abonnés alors que les prix augmentent au fil des années et que la concurrence, avec des plateformes comme Disney+, Paramount+ ou Hulu, ronge des parts de marché. L’exclusivité n’étant plus un argument suffisant, Netflix contre-attaque et veut lancer un abonnement à moindre prix, basé sur la publicité.

Article similaire :  La quatrième saison de Virgin River a dépassé Stranger Things sur Netflix

“Si vous voulez l’option sans publicité, ce sera toujours possible. Si vous préférez payer moins cher et que vous tolérez les publicités, il y aura une offre pour vous aussi », sont les mots de Reed Hastings, PDG de Netflix. En effet, la plateforme ne peut gérer seule ce tournant décisif et a choisi le rapprochement commercial avec Microsoft pour se développer. Selon l’analyste Laura Martin, ce n’est pas le but premier de cet accord.

Spécialiste des mouvements financiers de la plateforme, Mme Martin affirme qu’au final, “il se pourrait que Netflix cherche une sortie”. Une sortie qui signifie “rachat” selon l’analyste de Needham pour un entretien avec Yahoo Finance. Selon elle, le fait de choisir Microsoft, plutôt nouveau dans le domaine publicitaire, est un choix à contre-courant et viserait à passer sous la tutelle de la firme de Redmond, avant un éventuel rachat.

Netflix essaie d’approcher Microsoft dans l’espoir qu’après que Microsoft aura digéré son acquisition d’Activision, il fera demi-tour et finira par acheter Netflix. Netflix a annoncé il y a trois mois lors de sa conférence téléphonique sur les résultats qu’il se lançait dans la publicité – il n’a toujours pas embauché de directeur des ventes publicitaires. L’idée qu’il n’y a personne dans l’empire qui soit expert en publicité, alors qu’ils ont choisi un partenaire publicitaire pour la partie technologique, c’est faire les choses à l’envers.

Laura Martin ne semble donc pas croire à une fusion dans le but de développer Netflix, même si l’un de ses dirigeants a déclaré dans le communiqué de Microsoft que malgré l’accord, “c’était encore tôt et il reste encore beaucoup à faire”. Vu sous cet angle, ce partenariat ne semble pas viable en l’état et pourrait en effet passer par un rachat de la plateforme SVOD par Microsoft, les deux sociétés ayant toujours été proches.

Article similaire :  Questions brûlantes que nous avons pour la saison 1, partie 2

Le documentaire Xbox – Power Nous aimons également vous rappeler que sans la Xbox 360, Netflix n’aurait peut-être pas eu le succès que nous connaissons depuis plusieurs années maintenant. En pleine mutation, le loueur de films avait choisi la Xbox comme partenaire privilégié, avant que Microsoft ne s’en inspire pour développer son Xbox Game Pass. Un rachat de l’un par l’autre serait donc, effectivement, une décision cohérente entre deux collaborateurs de longue date qui pourraient tout y gagner.

Article similaire :  What's Fault in Karma, film Netflix: distribution et intrigue complètes

Leave a Comment

Close