Âgé de 20 ans, il rachète une entreprise et embauche sa mère au chômage depuis sa maladie

Alors que sa mère ne parvenait pas à trouver du travail notamment à cause de son âge, un jeune homme de 20 ans a fait un geste incroyable. Il a racheté une entreprise et a embauché sa maman. Découvrez les détails de cette étonnante histoire à travers cet article.

Les déboires d’une mère de famille

Après avoir lutté contre un cancer du sein, Christelle Laze a réussi à guérir. Si cela l’a encouragée à ne jamais baisser les bras, un autre obstacle est venu ternir sa joie. En effet, après son dur combat, la mère de famille ne parvenait pas à trouver un emploi.

Article similaire :  « Excuse-moi Maman » : Jean-Luc Reichmann dévasté, la mort de sa mère Josette

La mère de famille a envoyé son CV un peu partout, mais personne n’a voulu la recruter. Elle s’est également tournée vers la banque pour demander un prêt, mais a essuyé un refus. En cause ? Son dossier médical.

Alors qu’elle ne savait plus quoi faire, un super héros est venu à sa rescousse. Il s’agit ni plus ni moins que de son fils, Maxence. Ce dernier n’a pas résisté à l’envie d’aider sa mère en la voyant impuissante. Il lui a alors apporté son soutien en réalisant quelque chose d’incroyable.

Article similaire :  Rentrée scolaire : une pénurie de chauffeurs de bus ? Les parents en colère...

Un geste impressionnant pour sa mère

Cette année, Maxence a 22 ans. En 2021, il a fait un geste des plus nobles pour celle qui lui a donné la vie. Afin que celle-ci puisse retravailler, le jeune homme a racheté une entreprise de peinture puis l’a embauchée.

Sa mère n’en revenait pas. Jamais elle n’a pensé que son fils irait si loin pour elle. Cela l’a aussi énormément inquiétée. Elle avait peur que le jeune homme rencontre des difficultés financières suite à ce rachat.

« J’étais un peu réticente au début, je ne voulais pas que lui, à 20 ans, se retrouve avec un crédit sur les reins. Une faillite à cet âge-là, ça peut marquer toute sa vie. Donc je n’ai pas très très bien dormi au début », a-t-elle confié.

Malgré les inquiétudes de Christelle, l’entreprise Euzenat a pu se développer. Elle a même recruté du personnel, et compte aujourd’hui trois employés et une apprentie. Il va sans dire que Maxime est fier de ce que lui et sa mère ont réalisé. Voulant continuer sur cette lancée, le jeune Lavallois « espère bien pouvoir encore embaucher dans quelques mois ».

« On en a fait un combat. Aujourd’hui, on a Hélène, son handicap, qui n’en est pas un, c’est totalement faux, c’est son âge, nous avons Ingrid qui a des soucis au niveau des bras, David qui est un ancien ravaleur et puis Inès, notre petite apprentie qui a commencé en septembre, qui suit Hélène, puisqu’elle partira dans trois ans à la retraite et elle a beaucoup, beaucoup, beaucoup de choses à donner avant de partir », a expliqué le jeune entrepreneur.

La fierté de son village à seulement 19 ans

Comme Maxence, un jeune homme originaire des Ardennes a lui aussi vu les choses en grand. Ce dernier se prénomme Bryan Jonniaux, et ce qu’il a réalisé force le respect. Pour la petite histoire, Bryan rêvait depuis sa plus tendre enfance de devenir boulanger.

Article similaire :  Horoscope chinois du Mercredi 13 juillet 2022

C’était son but ultime, le rêve de toute une vie. C’est alors qu’à 19 ans, il parvient à racheter la boulangerie de son village natal. Il en fait une affaire qui marche et devient la fierté de son village.

Aujourd’hui, ses produits frais connaissent un réel succès auprès des consommateurs. Ces derniers ne tarissent pas d’éloges à son sujet. Ce qui lui a permis d’étendre sa popularité jusqu’aux villages environnants.

Le parcours réalisé par le jeune entrepreneur est un exemple à suivre. Malgré son âge, il ne s’est pas découragé et s’est battu pour que son affaire marche. Il a désormais toute une équipe avec lui. D’ailleurs, parmi les salariés de sa boulangerie figurent aussi ses parents.

Article similaire :  N’attendez plus: désinstallez immédiatement ces 35 applications Android du Play Store

Bryan a voulu les embarquer avec lui dans sa folle aventure, et ils n’ont pas hésité à le suivre. Notons que même si son entreprise connaît un grand développement, le jeune homme ne compte pas se relâcher.

« À partir du moment où on est chef d’entreprise, on est tout le temps au boulot », a-t-il expliqué.

Article similaire :  On a classé les signes astrologiques du plus au moins râleur

Leave a Comment

Close