Alerte info : Google Maps et Waze ne vont plus proposer le chemin le plus court !

Waze, Plans et Google Maps, trois applications qui fournissent un logiciel de navigation par satellite. Elles fonctionnent sur les smartphones et autres ordinateurs. Or, des études ont récemment démontré que ces applications ne bénéficient pas du tout l’environnement. Pour cause, des mesures se verront mises en place afin de diminuer la pollution causée par les véhicules. 

Nouvelles règles sur Waze, Plans et Google Maps

Voilà les nouvelles règles qui vont faire évoluer notre façon de voyager. En France, comme dans de nombreux pays du monde, plusieurs applications nous permettent de nous rendre d’un point A à un point B. Et ce à l’aide d’une navigation par satellite. Il s’agit de Google Maps, Plans et de Waze. Et dans tous les cas, leurs chiffres se révèlent tout simplement ahurissants. Dans plus de 200 pays, un milliard d’utilisateurs restent actifs chaque mois sur Google Maps. Et ce, selon des informations indiquées par le géant Google en 2019. 

Pour Waze, créé en 2008, « 140 millions d’utilisateurs chaque mois dans quelque 185 pays à travers le monde, dont 14 millions rien qu’en France où le service est arrivé un an plus tard », détaille le site Frandroid en décembre 2020. Mais comme le relaie le média Numerama, le lundi 8 août 2022, de nouvelles règles ont pris effet pour ce type d’application. En effet, le décret n°2022_1119, du 5 août 2022, « a pour but d’uniformiser les informations transmises par ces plateformes à leurs utilisateurs ».

Article similaire :  Karine Ferri en bikini : elle dévoile son popotin et fait grimper la température sur la Toile !

« Le but est de limiter la pollution engendrée par les véhicules »

Le site Frandroid récapitule l’objectif de la mise en application de ce décret comme suit. « Les nouvelles mesures avaient été votées en août 2021 dans le cadre de la loi Climat, car le but est de limiter la pollution engendrée par les véhicules ». Ainsi, un message de prévention pour les utilisateurs va se diffuser sur les applications concernées. « Pour les courts trajets, privilégiez la marche ou le vélo », « pensez à covoiturer », « passer de 130 à 110 km/h sur autoroute réduit votre consommation de 20 % », « au quotidien, prenez les transports en commun ».

Plusieurs municipalités françaises ont reproché à Waze d’engorger une partie des trajets que propose l’application. Et ce, comme alternative pour éviter les embouteillages. L’objectif final consiste à réduire le nombre d’itinéraires proposés. Pour y parvenir, les applications ne proposeront un deuxième trajet que dans certains cas. En effet, uniquement si le temps de parcours diffère de beaucoup. Plus précisément, s’il se trouve « réduit d’au moins 10 % comparés à l’itinéraire maximisant l’usage de voies non-secondaires ». 

Article similaire :  Horoscope de la semaine du 11 au 17 juillet 2022 – Découvrez votre thème astral – Masculin.com

Un autre changement majeur concerne le fait que Waze et Google Maps ne proposeront plus les trajets les plus courts. Ou du moins pas par défaut. À la place, les applications de navigation vont mettre en avant les trajets les plus respectueux de l’environnement. Par exemple, « dès qu’un trajet proposé contiendra une portion de route où la vitesse est égale ou supérieure à 110 km/H, l’application sera dans l’obligation de proposer une alternative aux usagers. Aussi, sur chaque parcours proposé, la consommation de CO2 sera affichée. La signalisation des zones à faibles émissions (ZFE) devrait également voir le jour dans les années à venir »… Ces projets permettront donc de contribuer à la lutte contre la pollution.

Article similaire :  Horoscope du Mardi 19 juillet 2022 : quel est le signe astrologique star de la journée ?

 

Leave a Comment

Close