Atteinte d’un cancer à 65 ans, elle doit stopper sa chimiothérapie : la terrible raison dévoilée…

En France nous avons beaucoup de chance de voir de nombreux soins “offerts”. Dans les autres pays, notamment en Amérique du Nord, il n’en est pas de même. Il est bien connu qu’aux USA, on ne va pas aux urgences pour rien. Eh bien au Canada non plus visiblement. En effet, cette femme de 65 ans est atteinte d’un cancer. Son traitement se fait par chimio mais par manque de moyens elle se voit obligé de l’arrêter. On vous raconte son histoire ici. 

Un cancer favorisé par le manque de moyen

Les cancers touchent de bien trop nombreuses personnes, et parfois sans facteurs aggravants. Mais pour les guérir, le processus est déjà bien complexe et jamais sûr à 100 %. Pourtant l’un des traitements les plus utilisés reste la chimio. Et même si la France n’est pas toujours le meilleur pays du monde, au moins si vous avez un cancer, vous pourrez être traité. En effet, la France offre des avantages sociaux que de nombreux autres pays n’ont clairement pas. Et c’est le cas pour le Canada

Article similaire :  Michel Sardou arrêté par les policiers : son comportement inattendu au volant de sa voiture !

Marilyn Ann Manette a 65 ans et un cancer. Si en France la chimio aurait été accessible et gratuitement, dans son pays ce n’est pas le cas. Elle doit en effet payer de sa poche les séances de chimio pour guérir son cancer. Mais à 65 ans cette femme a du mal à joindre les deux bouts et se voit dans l’obligation d’arrêter son traitement. Si elle continuait son traitement, elle ne pourrait plus payer ni loyer ni factures. Alors cette femme a choisi de garder un toit au-dessus de la tête. 

Article similaire :  Mystère Daval : les internautes en colère contre la fiction de TF1

Un traitement en pause

C’est la Radio Canada qui raconte le triste récit de cette femme. La radio relaie ainsi son histoire de cancer et de chimio non finançables sous risque de perdre son logement. Elle déclare que ce n’est qu’une pause et non un arrêt du traitement, mais elle ne sait pas quand elle pourra le reprendre. Pourtant, son cancer lui ne se met pas en pause et ne va pas attendre qu’elle reprenne gentiment la chimio pour empirer. 

C’est donc mardi dernier qu’elle avait un rendez-vous à l’hôpital. Mais en y allant pour ses soins de chimio contre son cancer elle n’avait pas plus d’un sou. Elle possédait à ce moment-là seulement l’équivalent de 1,27 euro. Une triste somme pour un compte bancaire d’une femme de 65 ans et malade. Ainsi, les revenus bien trop insuffisants qu’elle a chaque mois ne lui permettent déjà pas de vivre dans un grand luxe, mais pour en plus payer un traitement c’est complexe. En effet, elle confie que “Je reçois 1 033 $ (783 € ndlr) par mois et mon loyer est de 1 095 (830 €). Chaque mois, je dois vendre quelque chose pour compenser la différence (…) Tout ce que je possède est en vente sur Marketplace afin de me permettre de payer mon prochain mois de loyer ”. 

Article similaire :  Marilou Berry a perdu 25 kg pour "Joséphine" : ses confidences sur sa perte de poids hallucinante !

Un appel à l’aide

En plus de cela, grâce à des emplois parfois il est possible de bénéficier d’une assurance maladie en quelque sorte. Mais alors qu’il lui restait normalement encore 18 semaines de traitement de son cancer, elle a appris qu’elle ne disposait plus de prestation sociale. C’est ainsi qu’à son âge et avec ses conditions de santé elle n’a dû reprendre un travail en tant que cuisinière. “Je dois retourner au travail. Et pour reprendre le travail, je ne dois plus avoir de chimio dans mon organisme”. 

Article similaire :  Horoscope août 2022 : le mois de tous les changements pour les Sagittaire

Mais cette femme bien courageuse à tout tenter pour essayer de financer son traitement contre son cancer. Elle a même cherché à alerter des députés et des ministres de la triste situation d’une personne atteinte d’un cancer dans ce pays, mais rien n’y fait. Elle déclare même que “Ils ont un rôle à jouer. C’est notre gouvernement. Pourquoi n’ai-je pas de réponse ? J’ai contacté le ministère du Développement social, j’ai contacté tous les députés, j’ai fait une demande d’aide sociale, et tout ce qu’on me répond, c’est non. […] Je suis en colère. Très en colère contre le gouvernement. Je ne considère plus M. Higgs comme étant honorable, car il est loin de l’être. Je pense que le système m’a laissé tomber”. 

Article similaire :  Zara frappe très fort, ce short hyper tendance que vous devez absolument porter cet été pour être à la mode !

Leave a Comment

Close