Bons films, mais pères déplorables : voici les pires crétins de la fiction

Ils sont irresponsables, manipulateurs, égocentriques… ce sont les pères qu’on adore détester dans nos films et séries préférés.

Walter White (Breaking Bad)

Bon, c’est un peu le must : le héros de la série Breaking Bad est loin d’être un parfait exemple de paternité.

Et pourtant j’en vois déjà prêt à saisir ma veste tendance “mais de toute façon ce bon Walter plaisante, mais il agit pour le bien de sa famille”. Alors oui, au début sûrement, mais petit à petit, on reste sur un champion en matière de manipulation et de mensonges. Sans compter qu’il faut être de mauvaise foi pour ne pas voir que Walter White profite trop de sa vie à Heisenberg, loin de sa femme et de ses enfants. Lui-même finira par l’admettre à la toute fin de la série.

Article similaire :  Thor 4 : "énorme", "irrévérencieux", "effrayant"... les premiers avis enthousiastes sur Love and Thunder - Actus Ciné
Breaking Bad Saison 5 : Épisode 16 : Walt et Skyler scène finale HD CLIP

Jack Torrance (brillant)

Pas grand chose à dire sur Jack Torrance, si ce n’est que poursuivre son fils à coups de hache pour le tuer n’est évidemment pas un exemple de paternité bienveillante.

The Shining - Jack réconforte Danny :

Harry Greenwood (Matilda)

Pourquoi s’occuper de votre adorable enfant, quand vous pouvez mettre en place des stratagèmes boueux et regarder des émissions stupides à la télévision ? Dans cette adaptation du célèbre livre pour enfants de Roahl Dahl, Danny Devito est le réalisateur et s’offre ce rôle de daron horrible, stupide et méchant qui tyrannise la pauvre Matilda. Un délice.

Article similaire :  "Il allait pleurer dans la loge de la maquilleuse"
Matilda (Film) - Mr Wormwood détruit son livre

Lester Burnham (beauté américaine)

Interprété par Kevin Spacey (bien avant que l’on apprenne les accusations de harcèlement et d’agression à son encontre), Lester Burnham, personnage au cœur du film American Beauty, porte en lui une critique acerbe du mode de vie américain où les relations sociales et financières le succès est la seule chose qui compte. Mais c’est aussi un père maussade et énervant qui fait sa crise de la quarantaine en fantasmant sur le meilleur ami de sa fille. sinistre.

Article similaire :  Black Phone : Portrait d'un tueur en série joué par Ethan Hawke (Moon Knight, The Northman, Gattaca)
American Beauty (2/10) CLIP de film - Pourrait-il être plus pathétique ?  (1999)HD

Royal Tenenbaum (La famille Tenenbaum)

Simuler un cancer incurable pour espérer rafistoler ses enfants, voilà de quoi est capable ce cher Royal Tenenbaum. Se rattraper, mais surtout avoir un toit sur la tête puisque l’hôtel où il séjourne le met à la porte. Fantaisiste, mais aussi rusé, prêt à toutes les audaces et à tous les mensonges, même sur le dos de ses enfants – tous déprimés ou traumatisés, il serait presque attachant si on ne se faisait pas avoir à chaque fois…

Article similaire :  Le dîner de BTS a été pré-plafonné, ce qui a entraîné des soupçons de "non-divulgation" illégale et de "délit d'initié" par HYBE
The Royal Tenenbaums - Les enfants vont bien

Thanos (Vengeurs)

Vous aimez peut-être beaucoup, beaucoup un enfant adopté, mais si vous l’avez kidnappée, massacré son peuple jusqu’au dernier et l’avez simplement entraînée à devenir une tueuse froide et calculatrice, ce n’est pas ce que nous avons fait de mieux en termes d’éducation, soyons honnête…

Avengers Infinity War 2018 : Gamora rencontre Thanos (Flashback) Extrait 4

Et vous? Par lequel un autre personnage de papa foutu compléteriez-vous la liste ?


A lire aussi :

On aimerait pas les avoir sur le dos : voici les pires daronnes de la fiction

Article similaire :  The Northman est officiellement l'un des plus gros échecs au box-office de l'année

Crédit photo : tmbd via Allociné

Leave a Comment