“Dans le couloir de la mort” : Mathieu (L’amour est dans le pré) gravement malade, ses confidences alarmantes !

C’est auprès de Closer le magazine, que Mathieu, ex participant de l’amour est dans le pré se confie. En effet, il est atteint d’une maladie nommée Cadasil. Sa maladie a changé le cours de sa vie entière. On vous raconte tout ici !

L’amour est dans le pré 

Mathieu était agriculteur et a participé à l’amour est dans le pré pour la saison quinze. Grâce à l’émission, Mathieu pourra rencontrer celui qui aujourd’hui est son mari et l’accompagne à chaque instant. Dans l’émission, il se confie déjà sur sa maladie. Il n’avait pas caché le fait d’être malade ni de quelle maladie il s’agissait. C’est une maladie bien méconnue. En effet, Mathieu est atteint d’une maladie pathologique assez rare. Elle est génétique et héréditaire. Le problème de cette maladie n’est pas la maladie elle même mais plus ce qu’elle provoque. Il est démontré qu’à cause d’elle, les migraines violentes, les risques d’épilepsie, ou aussi les AVC étaient plus fréquents. Tant de problèmes dont on saurait se passer.

Article similaire :  Pleine lune du 11 août: la dernière «super lune» de l’année chamboulera tout

En revanche, Mathieu n’a pas appris sa maladie à cause d’une crise, mais bien car son père était malade. Il a donc décidé de se faire tester, avec sa sœur. Mais les résultats ont été très durs. Il témoigne “C’était comme attendre dans le couloir de la mort “. “Ma petite sœur n’était pas porteuse, mais moi oui”. Un constat amer qui s’est d’ailleurs traduit par des périodes compliquées pour le jeune homme “Pendant deux mois je ne suis pas sorti de chez moi. J’ai fait une vraie dépression”. En même temps le pronostic est dur “L’espérance de vie de ma maladie, c’est 62 ans, j’en ai 44, donc tu fais vite le calcul” a t il dit à 20 Minutes. 

Mathieu donne les détails 

Je pars en Colombie le 31 août pour entamer une procédure de GPA. Je suis porteur de la maladie de Cadasil, qui est une maladie génétique rare et incurable. La clinique qui nous suit dépiste 307 maladies génétiques. Grâce à moi, ils ont ajouté celle de Cadasil à leur protocole de dépistages. Je vais ainsi pouvoir éviter de transmettre la maladie à mon enfant, qui naîtra avec l’aide d’une mère porteuse après une fécondation in vitro” a confié Mathieu à Closer. Il ajoute aussi « J’ai bientôt 47 ans et, en théorie, l’espérance de vie des malades de Cadasil est de 62 ans. Je souffre de bipolarité. J’ai un risque sur trois de faire un AVC à partir de 45 ans et une chance sur six que cela survienne la nuit”.

Article similaire :  Supermarché : voici comment votre ticket de caisse peut vous rapporter de l'argent !

Au final sa maladie bien que tragique l’a poussé à prendre des décisions que Mathieu n’aurait jamais prises. En effet, en voyant le peu de temps qu’il pouvait lui rester il témoigne que “J’ai choisi de vivre avec la maladie et de plus la subir” mais aussi “Les exploitations c’est beaucoup de stress”, “Sans Cadasil, je n’aurais jamais osé vivre aussi pleinement. Paradoxalement, ma maladie est à la source des plus grands bonheurs de ma vie”. Une super leçon de courage et d’envie de vivre que nous transmet Mathieu.

Article similaire :  Découvrez votre Horoscope du mois d'août

Leave a Comment

Close