Des groupes de jeunes en costard exclus des salles diffusant “Les Minions 2”

Le film Les Minions 2 : Il était une fois Gru débarque dans les salles françaises le mercredi 6 juillet, et sera sans doute l’un des gros succès de l’été. Les salles de cinéma en France devront-elles faire face au même genre de phénomène que celui vécu par les exploitants britanniques ? La BBC explique que les salles diffusant le film (sorti le 1euh juillet au Royaume-Uni) font l’objet d’un suivi très particulier.

Article similaire :  Les meilleurs films d'horreur de tous les temps

Pour célébrer (de manière très ironique) le retour en salles des petits personnages jaunes que beaucoup adorent détester, un hashtag a en effet été lancé il y a quelque temps sur TikTok. Sous le mot-clé #gentleminions, les jeunes étaient invités à se rendre dans les salles en groupe, si possible en étant vêtus de leur 31, comme si c’était une grande occasion. Et c’est bien ce qui s’est passé, comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous (légende : “Pourquoi Les Minions cartonnent au box-office”).

Article similaire :  A Montreuil, Terminator crève littéralement l'écran pour vous faire vivre une expérience cinéma immersive

Tout irait bien si ce rituel s’était arrêté aux costumes. Mais les jeunes (la grande majorité des garçons) ne s’arrêtaient souvent pas là, accueillant l’arrivée du film de manière bruyante, s’obligeant à rire aux éclats des gags… Certains apportaient même des bananes, distribuées dans la salle pendant le film ou projeté en direction de l’écran – le cri “Banane!” est l’une des caractéristiques des Minions.

De nombreuses familles venues profiter du film avec leurs enfants, pour qui c’était parfois leur première expérience au cinéma, ont demandé à être remboursées, estimant que leur séance avait été gâchée. Au fur et à mesure que le phénomène prenait de l’ampleur, les salles de cinéma se sont mises à filtrer les entrées et à refuser des groupes d’adolescents et de jeunes adultes costumés ou déguisés en Minions.

Article similaire :  Star Wars : comment une réplique ridicule d'Obi-Wan Kenobi est devenue culte grâce aux réseaux sociaux ? - Série d'actualités

Enfants bien habillés interdits

On a vu fleurir ce genre d’opinion dans bon nombre de cinémas britanniques. Traduction de l’affiche : “En raison des désagréments causés au nom du hashtag #gentleminions, tout groupe de personnes en tenue de soirée se verra refuser l’entrée dans les salles diffusant Les Minions 2. Merci.”

Quant à Universal, on semble avoir plutôt apprécié le phénomène, même si ce tweet du 1euh juillet (où l’on peut lire « A ceux qui viennent voir Sbires en costume : on te voit et on t’aime”) risque de ne plus avoir tout à fait le même goût quelques jours plus tard, avec la multiplication des incidents dans les salles :

Heureusement, des témoignages plus positifs ont également émergé : certains groupes de jeunes qui se sont présentés dans les cinémas tirés à quatre épingles n’ont pas commis le moindre excès, regardant le film dans une ambiance bon enfant. Ailleurs, des gangs apparemment bien intentionnés n’ont pas été autorisés à entrer dans les théâtres, et on leur a demandé de se présenter plus tard dans une tenue moins élégante pour apaiser toute crainte d’une mini-émeute au milieu de la tendance TikTok.

Article similaire :  il pulvérise de l'essence sur un autre employé dans le parking

Leave a Comment

Close