Et si le piratage était le grand gagnant ?

Le téléchargement illégal se multiplie dans le monde, tandis que l’offre de SVOD n’a jamais été aussi dense. Trop dense ?

Dans le secteur de la SVOD, la concurrence est féroce. Alors que Netflix régnait en maître jusqu’à très récemment, l’arrivée de nouveaux challengers a mis en péril sa position dominante. La société de Reed Hasting a montré une forte baisse de son nombre d’abonnés dans son dernier rapport trimestriel. Disney+ commence doucement à gagner du terrain, la firme a dépassé ses objectifs pour mi-2022.

Article similaire :  cet anime d'horreur tant attendu dévoile ses premières images

Alors qui de Disney+ ou de Netflix sortira numéro 1 ? Aucun des deux ? Un autre concurrent, tout aussi redoutable, fait son grand retour. Selon une étude de Muso, le téléchargement illégal est en augmentation dans le monde. La société spécialisée dans la surveillance du piratage indique que le téléchargement illégal a augmenté de 25 % au cours des six premiers mois de l’année. Sans surprise, les productions Netflix sont les plus touchées. Ainsi, il représenterait désormais 16% des contenus piratés dans le monde.

Article similaire :  Le succès de Lupin sur Netflix ne plaît pas à tout le monde

Une offre trop fractionnée ?

Pour les amateurs de séries, toutes les plateformes actuellement disponibles sont attractives. Chacun sort l’artillerie lourde pour convaincre de nouveaux utilisateurs, avec des productions très ambitieuses. Mais si vous souhaitez découvrir toutes ces oeuvres, l’addition est plutôt élevée. Il devrait d’ailleurs l’être encore plus dans les mois à venir, puisque Disney+ et Amazon Prime Video viennent d’annoncer une hausse de leurs tarifs. Netflix l’avait appliqué il y a quelques mois.

L’arrivée de formules soutenues par la publicité ne devrait pas changer la donne. Dans le cas de Disney+, il adoptera le prix actuellement proposé par la formule de base, sans publicité, il faudra compter près de trois euros de plus par mois.

Article similaire :  Netflix a publié la première bande-annonce et c'est choquant

Si vous pensiez pouvoir partager le prix de votre abonnement Netflix avec des amis, là encore, vous allez devoir changer de stratégie. La plateforme va prochainement restreindre l’accès à un compte, en dehors de la résidence principale.

La crise économique en cause

Selon Andy Chatterley, PDG de MUSO, cette dynamique est tout à fait normale. Cela pourrait aussi s’expliquer par la crise économique qui pointe le bout de son nez dans de nombreux pays du monde.

“Face à un paysage de streaming de plus en plus fracturé, le consommateur fait le calcul et se rend compte que l’accès à toutes les émissions qu’il veut regarder n’est pas une dépense justifiable lorsque sa facture d’épicerie a doublé et qu’il se rend au travail en voiture ou en covoiturage pour économiser de l’argent sur le carburant.”

Des sites pirates à la portée de tous

Les films de pirates du début des années 2000 n’étaient pas pour tout le monde. Mais à mesure que les services de streaming sont devenus plus démocratiques, ils sont devenus plus simples. L’arrivée des offres de SVOD a aussi drastiquement augmenté la qualité des fichiers partagés. Fini les films en 240p en version québécoise, le contenu disponible est exactement comme sur les plateformes, sauf qu’il ne faut pas mettre la main à la poche.

Article similaire :  Ouverture de la bourse Netflix en Afrique de l'Ouest et du Centre | Actualités Afrique

Adopter une stratégie à la Spotify ?

Côté musique, la piraterie n’a plus la même importance qu’il y a quelques années. Il faut dire que l’arrivée de Spotify et consorts a drastiquement facilité la vie des mélomanes. Ils peuvent accéder à une immense bibliothèque de titres, qu’ils paient ou non un abonnement.

Ceux qui préfèrent l’accès gratuit doivent faire face à la publicité, mais pratiquement toutes les musiques du monde sont à portée de main. « Sans un guichet unique comme Spotify est destiné aux mélomanes (…) les personnes qui n’ont jamais eu recours au piratage auparavant le trouvent plus attrayant que jamais. Tout ce que vous pourriez vouloir regarder, au même endroit en quelques clics et gratuitement. Comment ne pas aimer ? “

Les bundles comme solution miracle ?

En France, certains utilisateurs n’ont pas à choisir entre plusieurs services de SVOD. Canal+, par exemple, propose une offre regroupant la plupart des plateformes de SVOD pour un tarif avantageux. Avec Canal+ Ciné Séries, il est possible de profiter d’un accès à Disney+, Netflix, OCS et Starzplay ainsi qu’à plusieurs chaînes du groupe détenu par Vincent Bolloré.

Article similaire :  Netflix : Les frres Duffer annoncent la cration de leur socit de production, Upside Down Pictures →

Le prix est cependant assez élevé, 34,99 euros par mois. Il exclut également certaines offres qui ont le vent en poupe en ce moment, à commencer par Amazon Prime Video. D’un autre côté, cette approche pourrait être la solution idéale pour contrer la montée du streaming et du téléchargement illégaux. Une destination : toutes les plateformes. Est-ce la voie du succès pour les joueurs de SVOD ?

Rappelons que l’ARCOM, nouvelle identité issue de la fusion du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) et de la Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet (HADOPI), a fait de la lutte contre le piratage son priorité. Les pirates encourent une amende pouvant aller jusqu’à 1500 euros.

Article similaire :  After quitte Netflix début octobre 2022

Leave a Comment

Close