“J’étais loin de me douter de l’impact de la série”, a fait pétiller le rappeur Vink sur Netflix

Le MC de Vayres s’est fait connaître du grand public après sa participation à l’émission “Nouvelle École”, diffusée en juin dernier sur Netflix. Une version télécrochet de “The Voice”, appliquée au hip-hop.

” J’ai toujours…

Le MC de Vayres s’est fait connaître du grand public après sa participation à l’émission “Nouvelle École”, diffusée en juin dernier sur Netflix. Une version télécrochet de “The Voice”, appliquée au hip-hop.

« J’ai toujours posté mes freestyles sur Instagram. Au début de l’été 2021, un découvreur de talents de Netflix est tombé dessus et m’a contacté », se souvient Vink. A cette époque, les Vayrais rappaient depuis quelques années. “Depuis que mon frère m’a fait essayer, quand j’avais 13 ou 14 ans en lançant un instrumental trouvé sur Youtube”.

Article similaire :  Paramount+ donne des détails (et des prix) pour son arrivée en Europe

“Je me suis rendu compte qu’il était bien meilleur que moi”, s’amuse aujourd’hui Samuel, le grand frère. Les deux adolescents enregistrent alors leurs premiers sons. D’abord avec un casque, puis avec de vrais micros. Le couple a tranquillement tracé son chemin. Jusqu’à ce que la situation se dégrade.


Pour le soutenir, son frère Samuel produit ses instrus.

PA

“Je retourne sur le chantier”

“Le caster m’a donné rendez-vous sur Skype”, se souvient Vink. L’artiste travaille alors dans une société d’embouteillage. Il pose sa journée et son freestyle devant l’employé de la plateforme vidéo. Il lui dit qu’il pourrait être recontacté. Les jours passent, son téléphone ne sonne pas. « Je retourne sur le chantier, pour continuer ma vie. C’est dur. Puis un psychologue l’appelle. Elle le prévient qu’il risque d’être amené à se faire lyncher sur les réseaux sociaux. “Si je vois quelqu’un qui me fait un clin d’œil, je ris avec lui”, rétorque-t-il.

Il est ensuite sélectionné pour une pré-audition à Paris. « Ils m’ont payé les billets. J’y allais pour la première fois, j’étais comme un fou ! Avec ma copine, nous en avons profité pour visiter 60% du circuit touristique en une matinée. Le rappeur raconte l’anecdote au jury producteur après avoir rappé devant eux. Son profil plaît.

Une semaine plus tard, nouveau coup de fil : il participe officiellement à « New School ». Le revoilà à Paris, en septembre, pour le tournage du premier événement télécrochet. Sa mission : rapper son texte sur scène devant un prestigieux trio d’artistes hip-hop. Shay, Niska… Et SCH : « Il m’a validé dès le départ. C’est une consécration. »

Je n’ai plus de mots

Sur scène, le jeune homme enflamme le public, tout en autodérision. Sans suspense, il fait le premier pas. Pour la suite, on lui demande de faire équipe avec quatre autres candidats pour une performance où chacun livre un couplet. Vink ouvre le bal : un « régal » pour SCH, trop « école » pour Shay. Mais il réussit une fois de plus le cap.

« La course aurait dû se terminer vers 23 heures. Là, on nous a dit que nous devions concourir en binôme le lendemain. Le rythme était insupportable. Vink fait face à Elyon. Ils s’interrogent puis chacun part griffonner ses phrases. Le lendemain matin, il s’entraîne à les dire.

“Plus le temps passait, plus j’avais l’impression de les oublier. On était tous à cran, personne ne semblait connaître son texte », soupire le MC. Vient alors le moment fatidique, celui du duel en public. Certains brillent, d’autres perdent la trace. Vink est l’un d’entre eux. Le jeune homme oublie ses phases et le jury l’élimine. C’est, pour lui, la fin de l’aventure.

“On ne sait pas si on y arrivera. Mais si ça marche, on l’aura fait par nous-mêmes”

Retour vers le Sud-Ouest. Fier de son parcours, Vink reprend néanmoins sa routine. Le 9 juin 2022, “New School” débarque sur Netflix. “Je me suis dit que j’aurais peut-être un millier d’abonnés à sa sortie. J’étais loin de me douter de l’impact de la série. Les internautes, en effet, en font rapidement l’une de leurs préférées.

Le Girondin gagne, en une semaine, 50 000 abonnés sur Instagram. Depuis, le rappeur a donné ses premiers concerts, ses premiers autographes… Et a même co-fondé une société : la Vink’orporation. « Nous ne savons rien de la trésorerie ou de la gestion. C’est l’aventure. Nous ne savons pas si nous y arriverons. Mais si cela fonctionne, nous l’aurons fait nous-mêmes. Prochaine étape, maintenant, un futur EP sur lequel l’artiste travaille déjà.

Leave a Comment

Close