le cinéma incandescent de Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval

ARTE – LUNDI 27 JUIN À 00H40 – FILM DOCUMENTAIRE

Profondément poétique, humain, le cinéma de Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval est comme un miroir flamboyant, reflétant sa brutalité renouvelée au monde, tout en faisant scintiller quelques perspectives résistantes et lumineuses au bord du cadre.

De l’époque coloniale à la sixième extinction (d’espèces animales, d’habitats naturels, due à l’intervention humaine à l’origine de la pollution et du réchauffement climatique, etc.), Quand la maison brûle accélère le temps et fixe des images inoubliables (animaux passés à travers le filtre de la caméra, sublimes fantômes en devenir), comme pour prolonger le travail de Chris Marker (1921-2012) sur de nouvelles voies.

Article similaire :  Jean Reno regardé par la mort : l'acteur de 73 ans en fin de vie ? Il ne dort plus la nuit...

poème visuel

Elisabeth Perceval à l’écriture, Nicolas Klotz à la caméra : réflexion politique et expérimentation visuelle constituent la matrice du travail du duo de réalisateurs, qui a fait l’objet d’une rétrospective au Centre Pompidou, à Paris, en décembre 2021 Parmi la trentaine de films, mentionnons Paria (2000), où l’on embarque dans un bus RATP avec des jeunes précaires, quelques heures avant le passage à l’an 2000 ; La blessure (2004), en immersion-fiction aux côtés des réfugiés débarqués de Roissy ; enfin, plus récemment, Le Maure Héroïque. La frontière brûle (2018), voyage dans la jungle de Calais, hommage incandescent à ses « pensionnaires », se terminant par un sublime solo au bord de la mer.

Article similaire :  ce film Netflix se fait abattre par les abonnés

La rétrospective a donné lieu à la réalisation d’un nouveau film, On dit révolutionune commande de l’équipe du cinéma Beaubourg qui demande à chacun de ses invités (Kelly Reichardt, Albert Serra, Bertrand Bonello, etc.) de faire le point sur son travail, en répondant librement à cette question : ” Où êtes-vous ? “ Version cinéma de Quand la maison brûle le film sortira en salles par Shellac début 2023.

On peut se laisser emporter par ce poème visuel, en trois parties tournées respectivement à Brazzaville, Barcelone et Sao Paulo (« Course 1 », « Course 2 », « Course 3 », comme autant de chasses à l’homme anciennes et contemporaines). Mais il n’est pas inintéressant de connaître quelques références qui ont inspiré les cinéastes et nourri le tournage.

Article similaire :  la Croisette et le Palais des Festivals vendus virtuellement en NFT

Le film commence par une histoire terrible, tirée du livre feuilles rouges (1930), de William Faulkner. Un maître vient de mourir et celui-ci doit être enterré avec son chien, son cheval et son esclave… La course du fugitif, pour échapper à son sinistre destin, fait écho chez certains habitants de la République du Congo, un jeune comédien se souvenant d’une telle pratique du temps de son arrière-grand-père. Tel est le cinéma de Klotz et de Perceval, puisant dans le réel leur infatigable soif de débat et de spectacle.

Article similaire :  Peaky Blinders sur Netflix : une saison 7 au programme ?

Quand la maison brûle, film de Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval (Fr. 2022 – 1 h 46). Diffusé sur La Lucarne d’Arte, disponible sur Arte.tv jusqu’au 23 décembre 2022.

Leave a Comment

Close