Le film d’horreur de Jordan Peele s’annonce (très) spectaculaire

Après Sortez et Nousle réalisateur Jordan Peele est de retour avec ce qui promet d’être son film le plus spectaculaire, Bouh.

Politique, généreux, surprenant et étouffant, le cinéma de Jordan Peele s’est imposé en seulement deux longs métrages comme profondément rafraîchissant et stimulant dans le paysage horrifique américain actuel. Qu’il s’agisse Nous était moins convaincant en 2019 que Sortez en 2017, disons qu’attendre Bouh est palpable aujourd’hui sonne encore comme un doux euphémisme.

Censé débarquer dans nos cinémas cet été, c’est à travers une ultime bande-annonce endiablée que le nouveau Jordan Peele n’a cessé ces derniers temps de se dévoiler. Un mystérieux projet qui, en plus d’être dérangeant et drôle, s’annonce particulièrement spectaculaire. C’est en tout cas ce qu’a confié le cinéaste lors d’un entretien avec son équipe pour fandango :

Non : photo, Steven YeunOui, Jordan Peele est de retour

“Eh bien, vous savez, j’ai écrit [Nope] à une époque où l’on s’inquiétait un peu de l’avenir du cinéma. Alors, j’ai tout de suite su que je voulais créer un grand spectacle. Je voulais faire quelque chose que le public voudrait venir voir.”

Ainsi, après le huis clos de Sortez et les quelques décorations de Nous, il semblerait que Bouh élargit les horizons du cinéma de Jordan Peele avec des plans de grands espaces et de gigantesques ovnis. Une dimension dantesque tout à fait inédite pour le réalisateur américain, qui utilise ici pour la première fois des caméras IMAX (un format qui permet de capter des images plus grandes et de les projeter en meilleure définition).

Article similaire :  Après Obi-Wan Kenobi, ce film sera le dernier de l'illustre compositeur John Williams

Une manière pour Jordan Peele de monter en puissance, sans perdre la force symbolique et politique de ses films. C’est en tout cas ce qu’il a promis, plus loin dans ce même entretien, en définissant Bouh comme “une épopée d’horreur, mais qui contient certains éléments censés susciter de très vives réactions au cinéma”.

Non : photoJordan Peele s’offre son gros film SF ?

Les amoureux de la subversion de Jordan Peele ne vous inquiétez pas, si Bouh semble déployer un gigantisme inédit pour le cinéaste, son geste n’en sera pas forcément lissé. L’actrice principale du film, Keke Palmer, profite également de cet entretien pour évoquer “le côté commercial” films de Jordan Peele qui, selon elle, sert à attirer les gens dans les salles de cinéma et ensuite les surprendre. L’acteur Brandon Perea aborde également le problème lorsque le journaliste lui demande à quoi s’attendre Bouh :

“Quelque chose de juste différent, de complètement nouveau. Je pense que Jordan a changé le cinéma avant, il va le refaire. Ils lui ont donné l’opportunité de faire quelque chose à grande échelle. Il a atteint le plus haut niveau possible et c’est fou qu’on donne à cet auteur ce type de moyen de vraiment s’exprimer, de raconter des histoires et de le faire dans son style, avec ce type de spectacle. Ça va époustoufler les gens.

Non : photo, Brandon Perea, Daniel Kaluuya, Keke PalmerLes spectateurs devant le film

Pour rappel, Jordan Peele a travaillé sur Bouh avec l’un des directeurs de la photographie les plus passionnants du monde des affaires, Hoyte Van Hoytema (Son, Ad Astra, principe). Devant l’objectif, on retrouvera également Daniel Kaluuya, Steven Yeun et Michael Wincott. Découvrir Bouh sur grand écran en France, il faudra patienter jusqu’au 10 août.

Article similaire :  Le dîner de BTS a été pré-plafonné, ce qui a entraîné des soupçons de "non-divulgation" illégale et de "délit d'initié" par HYBE

Leave a Comment

Close