Léna, 15 ans, a filmé quatre jeunes du PSG pendant huit mois

C’est le club des 5, nouvelle version. Cinq adolescents de 14, 15 et 16 ans ont lié leurs voyages et leurs rêves à travers une caméra et un documentaire en quatre épisodes intitulé “Face à son destin”

, réalisé par Léna Jennequin, une jeune fille de 15 ans passionnée de cinéma. Brillante élève du Lycée Hoche de Versailles, Léna, qui a grandi à Rocquencourt dans les Yvelines, a été récompensée en juillet 2021 d’un clap d’or « Motor ! au Festival de Cannes pour son travail sur le graffeur 7nuit. Au début de la saison 2021-22, ce cinéphile, également fan de football et du PSG, a contacté le club et Jean-Martial Ribes, son ancien directeur de la communication, pour proposer un projet de documentaire sur les apprentis footballeurs du PSG, en vue de“filmer des jeunes de son âge avec ses yeux”

Article similaire :  Mad Max Furiosa : Les premières images du tournage du prequel dévoilées !

.

Séduit par la démarche de Léna et la nature de son film, le PSG a décidé de lui ouvrir les portes de son centre de formation féminin et de son centre de pré-formation masculin, où elle a pu suivre Katia Imarazene et Eden Le Guilly tout au long de la saison. (16 ans) de la section féminine U19, et Younes Idder et Adam Ayari (14 ans), deux garçons du centre de pré-formation.

Article similaire :  Black Phone : Portrait d'un tueur en série joué par Ethan Hawke (Moon Knight, The Northman, Gattaca)

“Elle a pu filmer ce qu’elle voulait, pour le montage aussi, elle a pu faire comme elle voulait”

Valérie, la mère de Léna Jennequin À cause de« 50 jours de tournage sur 8 mois »

Léna a capturé le quotidien de ces quatre talents, leurs réveils matinaux, leurs entraînements, les matchs, sans oublier leurs parcours scolaires et leurs moments en famille.« Nous avons tout de suite été conquis par le projet de Léna confirme Anthony Baca, directeur adjoint du numérique.Elle nous a séduit par sa motivation, sa détermination mais aussi sa connaissance précise du cinéma. Même si ce sont des choses que nous acceptons rarement, ici nous avons dit oui. »« Le PSG a donné carte blanche à Léna. Elle a pu filmer ce qu’elle voulait, pour le montage aussi, elle a pu faire ce qu’elle voulait”

Article similaire :  The Perfect Man avec Didier Bourdon : l'incroyable transformation physique de sa compagne - Actus Ciné

confie Valérie, sa mère. La force de la jeune réalisatrice est d’avoir su établir très rapidement un lien de confiance avec ses “acteurs” mais aussi avec tout le personnel (chef d’établissement, entraîneurs, formateurs, failles) qui les encadrent.« Elle a su se faire oublier rigole Katia Imarazene.

, explique Jean-Martial Ribes. Le PSG n’a choisi que les quatre footballeurs qui ont été filmés, optant pour des profils très différents comme les deux garçons, Younes et Adam. Le premier est aussi exubérant que le second apparaît timide, au fil des images.

Dans le premier épisode, on a pu découvrir, Katia, Eden, Younes et Adam, leur environnement au PSG, leurs éducateurs. Les trois prochaines seront diffusées durant l’été et aborderont tour à tour les thèmes suivants : le risque de blessure, la gestion de la frustration, la discipline, la nutrition, l’esprit d’équipe, les défis pour un athlète de haut niveau ainsi que les perspectives d’avenir. Dans le dernier épisode, Léna promet des “surprises” avec l’apparition des joueurs du groupe pro.

Article similaire :  les premiers avis sur Thor 4 sont tombés

Leave a Comment