McDonald’s : elle découvre un lézard mort dans son burger et attaque le fast-food en justice !

C’est l’année passée, en février, qu’une femme de 38 ans décide de commander Uber Eats. Comme de nombreux Français, elle choisit de la restauration rapide et une des valeurs sûres… McDonald’s. Mais cette dernière a reçu une commande bien atypique. De quoi ajouter des protéines à son Big Tasty, mais il ne semblait justement pas très “tasty”. On vous raconte tout de ce bad buzz McDonald’s. 

Le Big Tasty original

La vidéo sur Twitter a créé un vrai bad buzz pour le McDonald’s qui a préparé cette commande. La femme n’a pas hésité à dire que cela venait du McDonald’s de Val d’Oise. C’est auprès du journal Le Parisien qu’elle a raconté son histoire. 

Article similaire :  Alerte info, rentrée 2022 : il faut acheter ses fournitures scolaires avant la hausse des prix !

Elle raconte donc que suite à sa commande passant par l’application Uber Eat, elle a sentie quelque chose d’étrange dans son burger. Elle dit dans sa vidéo qu’elle a pour habitude de retirer souvent la tomate du burger. Alors, la femme décide de lever le pain supérieur, et ce qu’elle trouve la terrifie. En effet, c’est entre le pain et le steak que cette dernière trouve un cadavre de lézard. “Je l’ai ouvert et c’est là que j’ai découvert un lézard écrasé avec les boyaux qui sortaient”, elle ajoute aussi “la bête était coincée entre le steak et le pain du sandwich”.

Cette information laisse donc penser qu’il était relativement difficile pour l’équipier qui a fait ce burger de ne pas voir l’animal. “ Il était bien badigeonné de sauce, le cuisinier l’a forcément vu”. Elle décide donc de publier la vidéo sur Twitter en disant “McDonald’s France, vous faites des Mc Lézards maintenant ? C’est inadmissible”. 

Article similaire :  Horoscope du jour gratuit (samedi 16 juillet 2022)

La réaction de McDonald’s

On pourrait penser que le restaurant McDonald’s se serait bien vite excusé et aurait fait profil bas, mais la vérité est un peu différente. En effet, la jeune femme accompagnée de son amie décide de se rendre directement au restaurant concerné. Mais une fois arrivé là bas, les surprises ne sont pas finies. En effet, les deux femmes vont se plaindre au comptoir demandant à voir un responsable.

Mais la réaction de l’employé en face d’elles les a déconcertées. “J’ai eu l’impression qu’ils n’étaient pas surpris du tout. Le responsable n’était pas là” a-t-elle confié au Parisien. Alors, voyant qu’elle ne se faisait pas entendre la femme pousse dans ses derniers retranchement et fait appel à un avocat, maitre Frédérick Petipermon. Ce dernier déclare “Nous n’avons eu aucun retour de la direction départementale de protection des populations”. 

Article similaire :  Florent Pagny victime du cancer : il fait un retour en grande pompe sur la Toile, grosse surprise !

À la suite de cela, le jeune femme demande une enquête interne. Mais l’enquête “n’a mis en évidence aucune non-conformité”. En revanche, le restaurant McDonald’s ne change pas sa version. “La direction du restaurant de Saint-Witz continuera de transmettre à la justice les éléments nécessaires dans le cadre de cette affaire”.

Le restaurant affirme de plus que l’hygiène et la qualité sont des valeurs primordiales au restaurant. Pour faire preuve de ses excuses, McDonald’s lui a proposé 10% de réduction sur sa prochaine commande. Mais encore faudrait-il qu’il y en ai une. Pour ce qui est de l’audience, elle devrait avoir lieu en février 2023 donc deux ans après les faits, au tribunal de Pontoise. 

Article similaire :  Michel Drucker, France 2 c'est fini, voici son remplaçant une enorme surprise !

Leave a Comment

Close