pourquoi la fin du partage de compte n’est pas une mauvaise nouvelle pour tout le monde ?

La fin du partage de compte n’aidera pas seulement les finances de Netflix.

Depuis quelques jours, la fin du partage de compte Netflix inquiète les utilisateurs de la plateforme. Il faut dire que la pratique constitue un gros manque à gagner pour l’entreprise : selon les dernières estimations, près de 100 millions de clients ne paieraient pas leur abonnement au juste prix. Après avoir longtemps menacé d’agir, les Red N ont finalement pris une décision historique. Dans certains pays test d’Amérique du Sud, le partage de compte sera désormais payant.

Article similaire :  Jessica Reynold (Malva) se confie sur ses scènes intimes, après avoir vécu des épreuves "dérangeantes" et "gênantes" sur d'autres tournages

En fonction des différentes IP enregistrées, il faudra payer un petit supplément, à raison de 3$ par mois. Le propriétaire du compte pourra également accéder à des paramètres supplémentaires, qui lui permettront notamment de gérer les foyers autorisés. Grâce à cette manœuvre, qui devrait bientôt se déployer à l’international, le géant de la SVOD espère lever 1,6 milliard de dollars supplémentaires chaque année. Une belle promesse pour Netflix, qui peine à faire face à l’avancée de la concurrence, et enregistre des scores en baisse depuis plusieurs mois déjà.

Fin du partage de compte : pourrez-vous regarder Netflix en vacances ?

Pourquoi n’est-ce pas une mauvaise nouvelle pour tout le monde ?

Evidemment, cette décision de la part de Netflix agace. Pour beaucoup, la facturation en partage de compte n’est qu’un autre moyen pour la plateforme de maintenir son bateau à flot, en augmentant discrètement le prix de ses abonnements. Cependant, il existe une catégorie d’utilisateurs susceptibles de se réjouir de l’actualité : ceux qui paient le plein tarif toute l’année.

À l’exception de Netflix, tout le monde conviendra que le partage de compte est une bonne chose. A l’heure où les services de SVOD se multiplient, cela permet à de nombreux utilisateurs de profiter des dernières séries sans avoir à débourser une somme astronomique chaque mois. Mais soyons honnêtes : aujourd’hui beaucoup confondent le partage avec le squat.

Qu’il s’agisse de vos parents, de vos frères et sœurs ou d’un membre de la famille né avant la honte, certains considèrent que puisque vous payez déjà un abonnement, le reste de la famille peut aussi en profiter gratuitement. Pour beaucoup, L’abonnement à Netflix devient une obligation familialeimpossible de résilier sous peine de s’aliéner certains de ses proches.

Sauf ici, Netflix est cher. Depuis son lancement, l’offre SVOD a augmenté de plus de 50%. Rappelons qu’en 2014, le prix des abonnements variait entre 7,99 € (1 écran SD) à 11,99 € (4 écrans HD). Aujourd’hui, il faut compter au minimum 8,99 € (1 écran SD), et jusqu’à 17,99 € par mois pour 4 écrans simultanés en 4K. Un accord basé sur la publicité moins cher pourrait arriver en Europe dans quelques mois, mais pour l’instant, le N rouge est un budget mensuel élevé.

La fin du partage n’aide pas seulement les finances de Netflix

Pour un abonnement Netflix Premium, il en coûtera 17,99 €, auxquels s’ajouteront 3 € supplémentaires pour activer l’option de partage de compte. Il y a fort à parier que face à une telle augmentation, beaucoup préféreront arrêter les frais, en arrêter le partage de compte et rétrograder son abonnement premium pour un plan plus abordable. Si vous n’avez jamais été en mesure de dire à vos proches qu’il est temps d’aider avec les frais d’abonnement, Netflix a peut-être trouvé l’excuse parfaite pour vous. De quoi économiser plus d’une dizaine d’euros si vous décidez de priver toute votre famille pour sauver votre portefeuille.

Leave a Comment

Close