#QueMéxicoSeVea : Netflix réitère son amour pour le cinéma mexicain

Le cinéma a toujours reflété notre identité. C’est, entre autres, à travers elle que nous tissons notre histoire culturelle et que nous découvrons la diversité de nos pays et de nos histoires. C’est pourquoi nous avons lancé l’année dernière #QueMexicoSeVeaune invitation à promouvoir et célébrer le cinéma mexicain.

L’événement a eu un tel impact sur les cinéphiles, les créateurs et les artistes du secteur que nous avons décidé de renouveler l’expérience. Je suis donc heureux d’annoncer que nous produisons plus de films dans une grande variété de genres. Nous mettons un accent particulier sur l’inclusion et travaillons main dans la main avec des réalisateurs et réalisatrices, ainsi qu’avec de jeunes talents, tous mexicains, afin de continuer à promouvoir les compétences nationales dont nous sommes très fiers. Parmi les titres que nous proposons, nous souhaitons aujourd’hui vous présenter les films sur lesquels nous travaillons actuellement.

  • Nous continuons d’encourager l’adaptation d’œuvres littéraires mexicaines, notamment No voy a pedirle a nadie que me creaun nouveau film actuellement en post-production de Fernando Frías (avec qui nous avons collaboré sur le titre multi-primé je ne suis plus là), inspiré du roman de Juan Pablo Villalobos. Produit par Exile Content et les studios zeta, et tourné au Mexique et en Espagne, le film met en vedette Darío Yazbek, Natalia Solián, Alexis Ayala et Anna Castillo. Cette adaptation s’ajoute à l’annonce précédente de Temporada des huracanesaussi en post-production, et Pedro Paramo. À cet égard, je suis également très heureux d’annoncer que le célèbre directeur de la photographie Rodrigo Prieto dirigera l’adaptation de Pedro Paramo.

  • El ultimo vagon : un film familial basé sur le roman d’Ángeles Doñate. Réalisé par le réalisateur primé Ernesto Contreras (Paupières bleues, Sueño en otro idioma), il est interprété par Adriana Barraza et Memo Villegas.

  • Bahia colorada : cette comédie réalisée par Mónica Lozano (Aimez les chiennes, ni reprises ni échangées, le meilleur est à venir), est le premier film de Ricardo Castro, cinéaste diplômé du Centre de formation cinématographique du CCC.

  • Invitation à un asesinato : un thriller brillant à l’humour noir inspiré du roman de Carmen Posadas. Réalisé par JM Cravioto (Diablero, Monarca, gangster mexicain), le film est produit par Erik Barmack (Sombre, La Pluie) et Jimena Rodríguez (3 idiotes, El vestido de la novia), et met en vedette Maribel Verdú, Regina Blandón, Manolo Cardona, Aarón Díaz, Stephanie Cayo ainsi que José María de Tavira.

  • Fuga de reinas : une comédie écrite et interprétée par Martha Higareda sur quatre amis à différentes étapes de leur vie qui décident de partir en voyage ensemble. Produit par Martha Higareda, Miri Higareda et Alexis Fridman, le film est réalisé par Jorge Macaya.

  • La grande séduction : une comédie réalisée par Celso García (La ligne delgada amarilla) et interprété par Memo Villegas, Yalitza Aparicio et Pierre Louis. Le film sera produit par Nicolás Celis, avec qui nous avons travaillé sur ROMS et Prières pour les volés.

Article similaire :  Netflix avec publicités : coût, date de lancement, contenu, etc.

En plus des titres ci-dessus, trois productions extraordinaires annoncées par le passé ont depuis pris forme et m’excitent. Ces films témoignent de la force de nos engagements :

Toujours de “¡Qué viva México!”
  • ¡Qué viva Mexico ! : un film co-écrit, produit et réalisé par Luis Estrada, réalisateur de La loi d’Hérode, El infierno et La dictature parfaite. Avec Damián Alcázar, Alfonso Herrera, Joaquín Cosío, Ana de la Reguera, Ana Martín et Angelina Peláez.

Photo fixe de “Ruido”
  • Ruido : écrit et réalisé par Natalia Beristáin, produit par Rafael Ley, et interprété par Julieta Egurrola, Teresa Ruiz, Arturo Beristáin et Nicolasa Ortíz Monasterio.

Ressource “BARDO, Fausse Chronique de Quelques Vérités”
  • Et enfin, BARDO, fausse chronique de quelques vérités : réalisé par le quintuple oscarisé Alejandro G. Iñárritu, le film sera bientôt présenté en première à la Mostra de Venise et sortira ensuite au Mexique. “BARDO, False Chronicle of Some Truths”, premier film tourné par Alejandro G. Iñárritu au Mexique depuis aime les chiennes en 2000, est interprété par Daniel Giménez Cacho, Griselda Siciliani, Ximena Lamadrid et Íker Sánchez Solano. Le décorateur mexicain Eugenio Caballero (ROMA, le labyrinthe de Pan) signe les décorations. Anna Terrazas (Le diable, ROMA) signe les costumes.

Article similaire :  L'acteur Uncoupled de Netflix, Colin, a joué dans Desperate Housewives

Nous travaillons chaque jour pour honorer notre engagement et créer, promouvoir et célébrer le cinéma mexicain. Nous ne faisons que commencer. Nous voulons que le Mexique se voie (#QueMéxicoSeVea) à travers notre cinéma unique et mondialement connu.

Leave a Comment

Close