Sera-t-il choquant de voir de la publicité sur Netflix ?

Les choses s’accélèrent pour Netflix. Le numéro un mondial du streaming vidéo publiera en début de semaine des résultats semestriels très attendus. Et préciser par la même occasion sa future offre financée par la publicité. La semaine dernière, la multinationale a fait un pas de géant dans cette direction en choisissant Microsoft pour gérer sa publicité.

Rappelons que Netflix avait pour la première fois annoncé officiellement en avril dernier qu’il comptait céder aux sirènes des annonces après un premier trimestre compliqué, au cours duquel il avait perdu des abonnés pour la première fois en dix ans. L’idée n’est pas de proposer un abonnement totalement gratuit lié au visionnage de publicités, mais un abonnement moins cher que ceux proposés actuellement.

Article similaire :  Quelle date de sortie Netflix ? Une suite prévue ?

L’ancien Spotify

L’idée avait choqué de nombreux fans de Netflix, qui apprécient de payer pour avoir un monde rare sans aucune publicité devant eux. La société dirigée par Reed Hastings opte certainement pour un changement majeur de stratégie. Mais il ne fait qu’imiter, par exemple, Spotify, qui propose également une offre incluant de la publicité. De plus, il s’agira d’une offre complémentaire aux abonnements existants – dont le prix varie, en Suisse, de 11,90 fr. à 24.90fr. – qui doit rester sans aucune publicité. Il faut aussi rappeler que Netflix fait non seulement face à des coûts toujours croissants liés à ses productions, mais aussi à une concurrence mondiale toujours plus forte.

Article similaire :  Netflix dévoile deux nouveaux extraits de The Dragon Prince au SDCC

A priori, proposer une offre avec publicité n’est donc pas choquant, tant que les autres abonnements restent à des prix raisonnables – on rappelle que Netflix a régulièrement augmenté le prix de ses offres ces dernières années. Il reste également à voir comment la publicité sera affichée dans le nouvel abonnement. Netflix a surpris en choisissant Microsoft comme agence de publicité. Mais le géant du streaming n’avait en réalité guère le choix : les autres réseaux (Google, Meta et Amazon) proposent tous des services de streaming concurrents…

Article similaire :  Les 5 séries ajoutées à Netflix à partir du 10 août 2022 – Fredzone

On attendra également avec impatience les mesures que pourrait annoncer Netflix pour lutter contre le partage d’identifiants. Sur ce point aussi, la multinationale devra agir avec délicatesse. Mais comme à l’arrivée de la publicité, difficile de lui reprocher de lutter contre le piratage…

Lire aussi : Netflix atteint les limites de son modèle économique

Leave a Comment

Close