Vacances d’été : ce produit phare adoré par les français va couter de plus en plus cher cet été 2022

Vous vous imaginez déjà au bord de la mer, en train de déguster une succulente glace ? C’est évidemment possible pour cet été. En revanche, attendez-vous à payer votre boule plus cher qu’en temps normal. Et pour cause, entre la hausse des énergies et des matières premières, le produit fini est logiquement plus cher également.

Une augmentation des prix logiques 

L’inflation ne disparaît pas pendant vos vacances d’été. C’est bien dommage, on le sait. Mais la réalité est que les prix ne cessent d’augmenter depuis le début de l’année 2022, tout simplement car la valeur de l’euro baisse. Pour la première fois depuis vingt ans, un euro est égal à un dollar. Avant la crise du covid-19, l’euro était une monnaie bien plus forte que le dollar américain. Aujourd’hui, elles sont équivalentes.

Article similaire :  "Vous attendez quoi ?" : Lou Pernaut furieuse contre les pompiers après un terrible accident !

Tout a commencé d’abord, avec le prix des énergies, en hausse. Plus les semaines passent, plus toute la société est touchée par la hausse des prix. Par conséquent, Bruno Aïm, président de la confédération nationale des glaciers de France, prévient les français. En passant par les colonnes du Figaro, il s’explique :

« En bord de mer, ça devrait être rare de trouver une boule à 2,50 euros chez un artisan glacier. On sera plutôt autour des 3 euros. Les framboises ont pris 70% d’augmentation ces derniers mois, les œufs 60%. Quant aux stabilisants, qui donnent la texture à la glace, on l’achetait auparavant entre 15 et 18 euros le kilo, alors qu’on est maintenant entre 45 et 55 euros le kilo« . Et ce n’est pas tout : « On a tous des chaudières, de manière à pasteuriser les glaces à sorbets« , d’où des dépenses supplémentaires qui poussent à l’augmentation.

Comment le gouvernement aide-t-il les français ?

On parle de l’augmentation des glaces, mais l’inflation actuelle que subit la France est une réelle catastrophe pour des millions de français et le pire est à venir pour les vacances d’été. Ils avaient déjà du mal à joindre les deux bouts. Rappelez-vous, trois ans en arrière. Si la crise des gilets jaunes débutent, c’est pour lutter contre la baisse perpétuelle du pouvoir d’achat, la hausse du prix de l’essence. Quand la crise commence, le prix au litre est à 1.50 euros. Aujourd’hui, il dépasse les 2 euros dans de nombreuses stations.

Article similaire :  Horoscope : les signes du zodiaque qui forment le meilleur couple

Le gouvernement ne peut pas rester insensible et met en place la hausse de plusieurs aides. Le RSA va être augmenté de 4%. Comme le révèle les calculs de Dossier Familial, le montant forfaitaire pour une personne seule sans argent est de 563.68 euros. Avec la revalorisation de 4%, l’augmentation est de 22 euros, pour un total de 586.22 euros. Toutes les personnes qui touchent le RSA sont concernées par cette hausse, peu importe le montant. La prime d’activité, de son côté, sera également augmentée de 4%. En revanche, les APL vont augmenter de 3.5%, et non de 4%. C’est Bruno Le Maire qui a annoncé la nouvelle sur Twitter :

Article similaire :  Horoscope du jour : JEUDI 14 JUILLET pour chaque signe du zodiaque

« Jusqu’à fin juin 2023, les loyers ne pourront pas augmenter de plus de 3,5%. Avec l’inflation, ils auraient pu augmenter de plus de 5%. Ce bouclier loyer sera accompagné d’une revalorisation de 3,5% des APL. Face à l’augmentation des prix, nous protégeons les Français. »

Le gouvernement décrié, bientôt le retour des gilets jaunes ?

La hausse de 3.5% annoncée par le ministre ne passe pas du tout sur les réseaux sociaux. Tout simplement car les consommateurs ne sont pas dupes. Ian Brossat, maire adjoint de Paris en charge du logement a fait savoir ce qu’il en pensait. Et son avis est similaire à celui de nombreux autres :

Article similaire :  Votre horoscope de la semaine du 31 juillet au 6 août 2022

« Dans sa grande générosité, le gouvernement envisage de revaloriser les APL de 3,5% soit 168 millions d’euros. Après les avoir réduites de 15 milliards d’euros dans les 5 dernières années. Je te prends 100, je te rends 1. Elle est pas belle, la manip ? ».

De même, le smic est augmenté comme l’exige la loi. Mais son augmentation est inférieure à l’augmentation des prix, elle est plus faible que l’inflation.

Vacances d’été, les arnaques à évitez absolument…

Article similaire :  Rappel massif en France : ne consommez surtout pas cette salade contaminée dans ces supermarchés !

Leave a Comment

Close