Vincent Lagaf’ abandonné à la naissance : voici pourquoi il a changé de nom !

Les enfants des années 1990 se souviendront longtemps de Vincent Lagaf’. En effet, l’animateur populaire et rieur a animé de nombreuses émissions qui ont marqué la France. On peut par exemple citer le Bigdil ou encore le Juste Prix. Dans un esprit bon enfant, l’homme a travaillé sur France 3 et sur TF1. Mais peu connaissent ses origines et son histoire familiale.

Mais qui créa Lagaf’ ?

En réalité, son vrai nom de famille a longtemps été Rouil. Jeune homme, Vincent Lagaf’ n’avait pas forcément prévu une carrière à l’écran. Ainsi, il a obtenu un BEP de mécanicien puis un CAP de soudeur. Finalement, il finit par entrevoir sa voie en devenant GO (gentil organisateur) au Club Med. Maladroit, il cumule les bourdes et gagne de vite le surnom de « La gaffe« . Il s’agit bien sûr d’une référence au personnage Gaston Lagaffe, figure phare de la bande dessinée.

Article similaire :  Leroy Merlin fait un carton avec son site pour acheter et louer des kits de bricolage !

Comme ce surnom lui colle à la peau, il finit par l’adopter définitivement auprès du grand public. Cependant, pour éviter des problèmes de droits d’auteurs, il change l’orthographe et devient Vincent Lagaf’.

Toutefois, très peu de gens savent que l’animateur a aussi changé de prénom. Les raisons de ce changement restent bien moins drôles que pour son nom de scène. Aussi, à sa naissance, Vincent Lagaf’ se prénommait encore Franck.

Vincent Lagaf’ et son parcours à l’assistance publique

L’animateur a déjà évoqué son histoire poignante plusieurs fois. Ainsi, Vincent Lagaf’ a été confié à l’assistance publique par sa mère, dès sa naissance. Il y a vécu jusqu’à l’âge d’un an et demi. Un couple l’a ensuite adopté. C’est ainsi qu’il a laissé le prénom « Franck » pour prendre celui de Vincent Rouil.

Article similaire :  Horoscope du Mercredi 7 septembre 2022

Sur le plateau d’Attention à la marche, Vincent Lagaf’ a expliqué ce passé, il y a quelques années. En effet, Jean-Luc Reichmann a diffusé ses photos de lui durant son enfance, pendant l’émission.
« Ces images, ce sont les premières qui aient été prises de moi après ma sortie de l’assistance publique. J’ai eu la chance d’être adopté par des gens formidables. J’ai reçu d’eux énormément d’amour. »

Par la suite, il a donc connu une enfance heureuse. Mais cette famille aimante ne l’a pas empêché de repartir sur les traces de sa mère. Lors d’un passage dans Salut les terriens, il a même pris le temps de raconté ses retrouvailles avec elle.
« J’avais besoin de savoir un peu quel était le sang qui me coulait dans les veines. Je voulais connaître mon histoire, savoir pourquoi j’ai atterri à l’assistance publique. J’ai un peu cherché, j’ai trouvé facilement. »

Vincent Lagaf’ décrit alors un échange difficile.

Article similaire :  Rentrée scolaire : une pénurie de chauffeurs de bus ? Les parents en colère...

« J’ai eu un contact pas 100 % agréable au premier abord, et puis, quand j’ai expliqué au téléphone à la personne qui j’étais… Là, il y a eu un blanc et elle m’a dit ‘oui, oh mon Dieu !’. »

Mais selon lui, la décision de celle qui lui a donné la vie, peut se comprendre.
« Elle a passé six heures à me raconter ce qu’il s’était passé. Je n’aurais pas voulu être à sa place, donc quelque part, je lui ai dit merci d’avoir eu le courage de me laisser à l’assistance. » 

Désormais, Vincent Lagaf’ a une longue carrière à la télévision, et a pris une belle revanche sur la vie.

Article similaire :  Après 3 ans d'essais, elle tombe enceinte et se fait voler le prénom du bébé par... sa belle-soeur !

Leave a Comment

Close